UNE ANNEE A LA TETE DE LA PROVINCE DU KASAI, LE GOUVERNEUR DIEUDONNE PIEME PARLE DE SES REALISATIONS AU COURS D’UN ECHANGE AVEC LA PRESSE LOCALE.

                                                A la tête de la Province du Kasaï il y a de cela une année, le Gouverneur Dieudonné PIEME s’est autoévalué ce Lundi 11 Mai 2020. Au cours d’un échange avec la presse locale, le NO 1 du Kasaï est revenu sur les réalisations de son gouvernement. Entre autres, l’amélioration de la bonne gouvernance en organisant des réunions avec le conseil de sécurité , s’être impliqué dans l’affectation des magistrats à des différentes juridictions de l’ordre judiciaire et l’organisation des dialogues communautaires qui ont permis à la réconciliation des communautés et reddition des différents seigneurs de guerre qui ont secoué le Kasaï entre 2016 et 2018.

                                                 Le chef de l’exécutif du Kasaï dit avoir également posé des actions à impact visibles sur le plan social entre autres, la remise des bancs et cahiers aux élèves en vue de contribuer à la gratuité de l’enseignement prônée par le Chef de l’Etat.

                                                  Dieudonné PIEME est revenu sur certains sujets d’actualités, notamment les conflits entre la province du Kasaï et le Kasaï Central autour de la cité de BAKWAKENGE. A ce sujet, le Gouverneur, avec une revue de moniteur belge, qui de manières patentes insinue que la cité de bakwakenge appartient au territoire de Mweka dans le Kasaï et non dans le territoire de Demba dans le Kasaï Central, Dieudonné PIEME a énergiquement condamné les propos de son collègue du Kasaï Central et dit se remettre à la sagesse du Vice Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, pour qu’une commission mixte fasse une décente sur le lieu pour départager les deux provinces.

                                                     En projection d’activités à mener dans le reste de son mandat, le Gouverneur Dieudonné PIEME note l’ouverture des zones d’exploitation artisanale afin de permettre aux creuseurs artisanaux de travailler sans difficultés, maintenir le prix des denrées alimentaires promouvant les activités agricoles, poursuivre les travaux de construction de la route TSHIKAPA-DEKESE en passant par DJOKO PUNDA, construction du bâtiment jumelé Gouvernement Provincial et Assemblée provinciale. D’autre part, La SOCIETE MASTER INFO, étant au centre du débat, le Gouverneur fait savoir que master info n’est pas une société fictive, ce qui est à la base du retard dans l’exécution des travaux, c’est la fermeture des frontières suite à la pandémie du corona virus, sinon les matériels sont confinés au port en chine.                                                    

 

Théo Démosthène KALUBI MUJANAYI

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*